Impact de la spondyloarthrite axiale sur la santé mentale

L’objectif de ce travail était d’évaluer le risque de troubles mentaux chez les patients atteints spondyloarthrite axiale (axSpA) et les facteurs associés.

L’étude « Atlas of Spondyloarthrite 2017 » est une initiative nationale espagnole visant à mieux comprendre l’état des personnes souffrant d’axSpA.
Le risque mental des 680 patients inclus a été évalué à l’aide du questionnaire de santé générale GHQ-12, en plus de toutes les variables potentiellement associées au risque de troubles mentaux dont les caractéristiques sociodémographiques, le statut de la maladie et diagnostic antérieur de troubles mentaux (dépression et anxiété).
Au total, 45,6% des patients étaient à risque de troubles mentaux. De plus, 20% des patients avaient un diagnostic clinique d’anxiété et 15% de dépression.
Quasiment toutes les variables étudiées étaient associées au risque de trouble mental, mais l’activité de la maladie, la limitation fonctionnelle et l’âge présentaient les coefficients de corrélation les plus élevés (r = 0,543, p <0,001; r = 0,378, p <0,001; r = -0,174, p <0,001, respectivement).
L’analyse de régression montre que les quatre variables suivantes (activité de la maladie, limitation fonctionnelle, appartenance à une association de patients et raideur cervicale) expliquaient la majeure partie de la variance du risque de troubles mentaux, la part majeure revenant à l’activité de la maladie (R2 = 0,875, p <0,001).

Fermer le menu