Masques Covid 19 après le 4/10

Distribution de masques aux patients fragiles : que faire après le 4 octobre ?

L’approvisionnement des officines en masques des stocks de l’État prenant fin le 4 octobre, les pharmaciens sont appelés à poursuivre la distribution des masques chirurgicaux aux patients fragiles à partir de leurs propres stocks. Ils seront rémunérés par l’assurance-maladie pour cet acte.

Patients Covid, personnes contact et patients immunodéprimés continueront à bénéficier après le 4 octobre de masques chirurgicaux pris en charge par l’assurance-maladie. Comme l’explique Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), les patients immunodéprimés munis d’une prescription se verront remettre une boîte de 50 masques par mois. Les pharmaciens, qui seront rémunérés deux euros pour cet acte, devront s’approvisionner par leurs propres canaux (grossistes-répartiteurs, groupements…). Un arrêté indiquera prochainement le tarif de ces masques. « Pour la période du 4 octobre au 1er décembre, le prix coûtant par masque sera de 0,30 euro. Puis un arrêté prévoira que ce prix soit dégressif au fil du temps pour atteindre in fine le niveau de 2019 », précise le président de la FSPF.

Il ajoute que les pharmacies vont se trouver à des degrés divers dans une situation intermédiaire, et devront opérer un « tuilage » entre leurs propres stocks de masques et les éventuels masques des stocks de l’État qui leur resteront. En ce qui concerne ces derniers, le dispositif de facturation – 2 euros l’acte et 1 centime par masque pour le traçage — perdurera. À titre indicatif, 300 000 masques sont distribués actuellement chaque semaine dans les officines.

Fermer le menu